Le récit de Benoit TERCIER 3ème des 1000 marches

Publié le par ptitguillaume86

Hier j'ai reçu un message de félicitation de Benoît Tercier qui à termineé 3ème de la course des 1000 marches. Nous nous sommes rencontrés lors de la reco  au mois de février dernier. Tout comme moi, Benoît s'est beaucoup passionné pour cette course et s'est donné les moyens de réaliser cette performance également à la grande surprise des organisateurs. Chapeau tu as réussi ton pari et je suis sûr que tu es capable de progresser encore!

 

Nos échanges par mail:

 

Salut Guillaume,
Bravo à toi aussi pour ta perf., dommage qu'on est pas couru ensemble, s'aurait été un beau duel ;-) Ton récit de la nuit est génial, on l'a lu avec mon épouse avec attention. bravo à l'écrivain en plus du coureur.

 

Salut Benoit
Merci pour tes compliments, toutes mes félicitations pour ton podium, tu le mérites vraiment. Oui dommage que l’on est pas couru ensemble mais je pense que tu as eu une approche de la course un peu différente de moi.
Si ça te dis n’hésites pas à écrire également ta course telle que tu l’as vécue, ça me ferait plaisir également de lire tes impressions et avec ton accord,  publier ton récit sur mon blog.
Amicalement
Guillaume

Merci, çà me touche.

 

Mes commentaires :

 

Benoît TERCIER, USMADSC01948-copie-1.JPG

 

Coureur depuis 3 ans.

 

2 mois de préparation en vue d'être premier, je veux le podium.  J'ai la niaque même si personne autour de moi n'y crois et c'est cela que je vais ruminer pour gagner cette nuit là.

 

Février/mars : Monter de côtes et d'escalier sur le parcours entre Rivaud et Les escaliers des Dunes + Madeleine. Par moment, je déprime que mes jambes ne suivent pas la cadence que ma tête impose mais je sens bien que petit à petit çà vient, j'ai de moins en moins mal et commence à grimper les Dunes 2/2.

 

J'apprends avec joie que le 13/02 il y a une reco du parcours. J'en serais ! Je viens cette journée là pour voir le niveau de mes conccurrents et avec une carte dont le parcours est tracé. Grâce à cela, j'apporte mes modifs dessus tout en courant et commence à visualiser le parcours. Déception, JOËL LACOUX n'est pas là. Il est le mentor que j'aimerais pour son niveau, ses connaissances et l'image qu'il dégage autour de lui ....

 

06/03 : Benoit TEXEREAU en VTT et moi-même à pied allons faire le parcours en entier dans les mêmes conditions (kamel bag-portable-couverture- barres énergétiques-2 coups de fouet). Entre-temps, j'ai mémorisé tous le parcours et tiens à voir si mon corps supporte bien. Consigne est donnée de ne pas dépasser 80% de mes ressources. 9h30 : le top est donné, je pars un peu vite avec le VTT au train. Mon coprs encaisse plutôt bien et Benoît ne cesse de me relancer sans me pousser dans mes réserves. Sur le trait Tabouleau, je marche car la fatigue arrive mais tout le temps je crois en ce podium, aucun doute n'est possible. Sur les bords du Clain, j'en peux plus de me freiner. Je me lance à fond et Benoît derrière rigole de plus belle malheureusement exténué je ne finirais pas avec les marches du Viaduc ..... J'en retiens une leçon pour le 26/03. Chrono : 2h30.

 

26/03 : On y est !!

 

8h00 : je me lève tranquille. Je pars sur Salvert pour aider mon club à préparer les Foulées du dimanche ou je serais en vélo + coureur bout'chous.

 

13h30 : je vais sur le parcours finaliser  2 coins que je juge dangereux pour mes chevilles.

 

18h00 : repas

 

19h00 : massage par une copine de mes pieds / chevilles / mollets. Je me prépare mentalement à tous donner, je révise une dernière fois le parcours.

 

21h00 : suis sur place, prêt et équipé. L'ambiance est géniale, la météo magnifique ! Je m'échauffe 15 mn mais suis inquiet : partira vite ou pas ?

 

21h30 : Après les hommages au douanier, je me positionne et repère du coin de l'oeil JOEL. Je chasse le doute de mon esprit, la consigne est simple : si la tête tient, le corps suivra, surtout ne pas réfléchir ! COURIR, COURIR, COURIR ......

 

Le top est donné ! je m'élance de suite et attend prêt de JOEL et 3 autres. On avalle la côte de Saint Benoît à 13 km/h et déjà l'écart se creuse.

 

Escaliers de la Madeleine se monte facile ainsi que la moitié du parcours. Concentré sur ma foulée et la rage de gagner, je laisse partir les 3 meilleurs pour ne pas me griller, la nuit sera longue.

 

L'escalier des Dunes sera ma 1° difficulté (rapport aux entraînements) mais je lâche rien, suis toujours 4° jusqu'au Trait Tabouleau ou je me fais attaquer par un groupe de 3. Mes pointages personnelles sont respectés. J'arrive passerelle des Rocs avec 3 mn de retard en 1h33 mais çà tient ! Suis tellement concentré que je n'entends plus les encouragements de mes amis/ famille, de quelques potes du club.

 

Rue du Versant Ouest, je vois mes 3 collègues d'avant et décide d'attaquer, espérant qu'ils flanchent dans les escaliers de Biard. Je monte à 17 km/h et reviens sur eux sans faire de bruit. Surprise car à BIard plus personne ! Je comprends qu'ils se sont perdus et là je continue vers Bellejouanne, impose à mon corps le rythme. J'ai mal mais je canalise la douleur dans un coin et repense aux 100 km de Millau ou j'ai réussi à me dépasser en me concentrant sur la rage de gagner.

 

J'arrive sur les bords de Clain, pas de lumière ! C'est bon signe .... mais je fais attention à ces racines et pierres que j'ai mémorisé de jour : une seule chute et  tout est perdu ! Je ramène ma foulée à 13 km/h. A 700 m. du Viaduc, je vois des lumières derrière moi, çà arrive vite !

 

Je grimpe aussi vite que je peux les escaliers et le Viaduc, au bout, me retourne avant de tourner à droite : plus rien, ouf ! J'enquille les 3 derniers km, le podium est là ! 3° en 2h45. Suis très fier, je n'oublie pas de féliciter JOEL et GUILAUME.DSCF7559 Je remercie les organisateurs que j'ai bleuffé selon leurs termes. Eux aussi n'y croyaient pas. Mes jambes tremblent de douleurs et de plaisirs. Les copains arrivent 1'20 après. La nuit sera courte car à 7h00 je me relève pour les Foulées de Salvert.

 

MERCI à Guillaume de m'avoir accueilli sur son site et RDV l'an prochain.

Publié dans les 1000 marches

Commenter cet article